Automatise l’installation de WordPress sous Windows.

 

Ce que fais le script :

  • Installer WordPress
  • Effacer les contenu par défaut
  • Créer des pages standards : ‘Accueil’, ‘Blog’, ‘Contact’, ‘Mentions légales’
  • Mettre la page d’accueil en page
  • Modifier les liens avec /%postname%/
  • Ajouter des plugins (contact-form-7, oqey-gallery, backwpup, google-analytics-for-wordpress, akismet, subscribe-to-comments, google-sitemap-generator, wp-super-cache, nextgen-gallery, jetpack, broken-link-checker, redirection, wp-maintenance-mode, wpnewsman-newsletters, wp-google-maps, easy-fancybox, universal-star-rating, baw-post-views-count, watu, wp-polls, the-events-calendar)
  • Ajouter le thème customizr

Au préalable, il nous faut un utilisateur permettant de se connecter à MySQL depuis n’importe quel hôte. On l’ajoutera via phpMyAdmin / Utilisateur / Ajouter un utilisateur.

 

Il nous faut également installer Cygwin avec les paquets suivant :

  • php
  • php-mysql
  • curl
  • bash
  • tput

 

Lancer une console Cygwin puis lancer l’installation de WP-CLI :

 

On vérifie que tout fonctionne :

 

Créons un dossier bin pour y stocker nos binaires

 

Ajoutons wp-cli aux binaires et rendons le exécutable :

 

On vérifie que tout fonctionne :

 

A partir de ce moment, nous pouvons créer une installation toute fraiche de WordPress, ajouter un plugins, un thème,… en se rendant dans le dossier d’installation de votre site (ex : cd /cygdrive/c/wamp/wordpress/ ) et en tapant les commandes adéquates.
La liste des commandes se trouvent ici : http://wp-cli.org/commands/
Maintenant, automatisons l’installation de sites WordPress sous Windows.

Des scripts existes déjà pour fonctionner sous Mac/Linux :

 

Il suffit de télécharger le script w32wippy ; de le rendre executable et de le mettre dans le path.

 

Ensuite, il va falloir éditer ce fichier et modifier les informations de connection à la base de données : dbhost, dbname, dbuser et dbpass
Il faut bien avoir créer un utilisateur AVANT. Pour récupérer votre adresse IP LOCALE : http://www.mon-ip.com/adresse-ip-locale.php

 

Il ne reste plus qu’à créer des site WordPress avec la commande suivante :

 

 

Vous pouvez personnaliser la liste des plugins installés en téléchargeant le fichier plugins.txt et en indiquant son chemin dans le fichier w32wippy.

 

L’URL du dépôt pour les futures mises à jour : https://bitbucket.org/regisenguehard/wippy-for-win32-64/

 

wp-cli-windows